500 agro-entrepreneurs formés par les Petits frères et soeurs de l'Incarnation à Hinche

Publié le 2017-05-16 | Le Nouvelliste

Economie -

Les Petits frères et soeurs de l'incarnation a organisé, le jeudi 11 mai 2017, à l’occasion de l'inauguration d'une boucherie et charcuterie moderne, une cérémonie de présentation de 100 jeunes techniciens agricoles, après avoir suivi plusieurs sessions de formation sur «Le rôle de l'agriculture paysanne dans la vie de chaque être humain». La première secrétaire de l'ambassade de la République fédérale d'Allemagne et le consultant en formation de boucherie et charcuterie de France œuvrant aux côtés des PFSI ont pris part à cette activité qui s’est déroulée à Hinche et au campus de formation des jeunes entrepreneurs agricoles supportée par des bailleurs internationaux. Dans une ambiance conviviale, 100 jeunes techniciens agricoles en provenance de tous les départements du pays se sont présentés au campus et à la boucherie moderne et charcuterie de Hinche pour recevoir les délégués de l'ambassade de la République fédérale d'Allemagne, des officiels des Petits frères et soeurs de l'Incarnation. Cette formation, qui s’est déroulée sur une période de six mois, a été «l’occasion pour plusieurs praticiens en entrepreneuriat agricole, leaders d’églises, d’organisations locales et d’autres pays de partager leurs expertises dans la protection de la terre et la production animale et végétale sur les techniques modernes et paysannes», a fait savoir le frère Franklin Armand, supérieur général des PFSI. Tout au long de la formation, ces entrepreneurs agricoles, issus des milieux ruraux de plusieurs départements, ont participé vivement aux discussions portant sur les stratégies pour cultiver un lopin de terre par des techniques et la mise en valeur de la production animale et végétale pouvant aboutir à l’accroissement de la production nationale dans la région, a ajouté le fondateur de la congrégation religieuse. En outre, l'homme d'Église a précisé que l’École d'entrepreneuriat agricole est un programme de renforcement de compétences multiples des fils de paysans, des leaders communautaires, techniciens sur des domaines clés de l’agriculture comme alternative pour repositionner Haïti sur la carte des pays exportateurs des produits agricoles et de bétail». La représentante de l'ambassade de la République fédérale d'Allemagne, Stefanie Kestler, a pour sa part félicité tous les participants à la formation, tout en mentionnant que les jeunes agro-entrepreneurs ont appris de nombreuses techniques qu'ils auront l’occasion de mettre en pratique dans leurs communautés respectives pour un avenir meilleur d’Haïti. « Votre présence ici est la preuve de votre détermination à vous engager pour une nouvelle Haïti », a relaté Kestler, indiquant que les regards sont fixés sur ces jeunes et les communautés peuvent compter sur eux afin d’avoir un pays «plus productif et équilibré». «Ces jeunes formés dans la boucherie et la charcuterie répondent à un besoin communautaire. Ils sont en effet capables de dupliquer ces formations dans tous le pays, à moins qu'il y ait une volonté politique pour résoudre le problème de consommation des viandes de mauvaise qualité et la lutte contre le vol de bétail. Il est temps que les autorités haïtiennes prennent des dispositions pour protéger ces citoyens», a déclaré Jean Yves Clavreul, consultant en formation et communication à la Boucherie et charcuterie moderne de Hinche, ajoutant que c'est le rôle partagé des acteurs de travailler à la duplication de ces formations pour l'autonomie des jeunes entrepreneurs agricoles. Les Petits frères et soeurs de l'Incarnation ont déjà formé plus de 500 jeunes techniciens agricoles et embauchent plusieurs dizaines de ces étudiants de 2006 à 2017 dans plus de 90 entreprises agricoles. Ces entrepreneurs agricoles ont contribué à faire baisser les prix des produits de première nécessité à Pandiassou et ses environs.

Réagir à cet article