L’Hôpital Sacré-Cœur de Milot: de progrès en progrès

Inscrit dans le registre des meilleures institutions hospitalières haïtiennes, l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot, situé au pied du Palais Sans Souci, vient de s'offrir de nouvelles salles d opération modernes.

Publié le 2017-03-17 | Le Nouvelliste

National -

Fondée par les Frères du Sacré-Cœur arrivés à Milot en 1968, cette institution catholique privée à but non lucratif devient aujourd’hui un hôpital de référence fournissant des services de santé publique et des soins curatifs à des patients venant de presque toutes les régions du pays. En effet, l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot continue de s’agrandir, de se moderniser et d’innover. Samedi dernier, au cours d’une cérémonie solennelle, un nouveau pavillon a été inauguré. Ce bâtiment inauguré comporte trois salles d’opération de 471 pieds carrés, répondant aux normes en la matière, une salle de décontamination et de lavage des instruments, une salle de stérilisation, des espaces pour l’empaquetage, l’emballage et l’ordonnancement des matériels et instruments, un vestiaire, etc. On y trouve également quatre salles privées confortables, un espace pour le stockage du matériel de nettoyage et une salle d’accueil et un espace pour la préparation des soins infirmiers. La cérémonie inaugurale À cette cérémonie d’inauguration présidée par le Dr Emmanise Muscadin, diverses personnalités religieuses et politiques ont pris part. Parmi elles, l’archevêque du Cap-Haïtien Monseigneur Max Leroy Mésidor, le directeur départemental du MSPP, le Dr Ernst Robert Jasmin et quelques parlementaires. Intervenant à la cérémonie, le maire de Milot, Bernardin César, a salué les efforts de la direction de l’institution et de ses partenaires pour doter la commune de Milot d’un hôpital pourvu d’infrastructures modernes. « Après la Citadelle et le Palais Sans-Souci, les Milotiens peuvent s’enorgueillir de posséder un autre joyau dans la cité christophienne, en l’occurrence l’Hôpital Sacré-Cœur de Milot », a conclu le premier citoyen de la commune. De son côté, le directeur exécutif de l’hôpital, le Dr Harold Prévil, dans son discours de circonstance, a rappelé le travail colossal réalisé par l’hôpital lors du tremblement de terre de 2010. Plusieurs centaines de victimes ont pu y être soignées. Le Dr Prévil a ainsi mis l’accent sur l’importance de ce projet pour l’amélioration de la qualité des soins à l’hôpital. En s’adressant aux invités et aux représentants des compagnies d’assurance présents, il a, entre autres, déclaré : « Moderniser, comme on le voit ici, ce n’est pas simplement rafraîchir, ou faire du neuf avec de l’ancien, c’est repenser de manière globale la structuration de l’offre des soins à l’hôpital. » Avec ces nouvelles structures, l’hôpital ouvre ses portes aux compagnies d’assurance afin de créer un modèle de partenariat sans faille au bénéfice des assurés et ainsi changer de paradigme en matière de soins de santé dans la région du Nord, conclut le Dr Prévil. Pour sa part, le philanthrope et président de la Fondation CRUDEM, Mr Michael Maron, a félicité le staff de l’hôpital pour ses efforts et a promis que ces réalisations ne sont que le début. En ce sens, il a annoncé l’accélération des processus devant aboutir à la matérialisation d’autres projets de grande envergure, dont la construction du nouvel hôpital. Le directeur départemental du Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), le Dr Ernst Robert Jasmin, se dit fier de l'implantation d’un tel hôpital dans le département. Selon lui, l’Hôpital Sacré-Cœur est la meilleure institution hospitalière du département et l’une des meilleures du pays. Après la cérémonie, les invités et le personnel se sont retrouvés sur le nouveau site pour la bénédiction et la coupe du traditionnel ruban. Une visite des locaux dirigée par le directeur exécutif de l’hôpital a permis aux visiteurs d’admirer de plus près l’ampleur de cette réalisation.

Réagir à cet article