La bibliothèque George Castera du Limbé rend hommage à Thierry Gardère

Publié le 2017-03-17 | Le Nouvelliste

Culture -

« Thierry Gardère est un homme spécial, un passionné aguerri de la culture, un grand partenaire. La nouvelle de sa mort m’a pris par surprise, moi qui ai eu la chance de le voir quelques heures avant son départ pour l’orient éternel.» Clément Benoit II, fondateur de la BGCL, ne trouve pas les mots pour exprimer sa reconnaissance envers cet homme. « Notre partenariat remonte à 2007, mais à aucun moment, il ne s’est pas lassé de donner son soutien à toutes les activités culturelles entreprises sous l'égide de ladite bibliothèque.» Expression de gratitude. Mais aussi de regret. Le jour des funérailles, le mardi 7 mars, des écoliers en provenance de divers établissements scolaires de la ville de Limbé dont le Collège Charlemagne Péralte, le Bon Haïtien et l’institut Drop of Love ont pris part à la cérémonie d’adieu organisée par la bibliothèque George Castera du Limbé. À cette occasion, une salle de la bibliothèque a été baptisée SalleThierry Gardère, en hommage à un homme qui a grandement contribué à l’avancement de cette institution œuvrant dans la promotion culturelle et dans l’épanouissement des jeunes de Limbé. « Thierry Gardère est un homme au grand cœur, un entrepreneur de grande vision, un passionné de culture, un symbole qui doit servir d’exemple pour les générations actuelles et futures. On n'en connaît pas beaucoup comme lui en Haïti », a laissé entendre M. Benoit qui n’a pu cacher son chagrin. Sous le regard du docteur Michel Armand, représentant de Water Mission, Jeannot Sainvil et d’autres notables de la ville, ils étaient des dizaines de noir, de blanc et de mauve vêtus, parmi eux, des musiciens, des chanteurs, des diseurs, à rendre hommage au patron de Barbancourt, la plus ancienne entreprise du pays, fondée en 1862. Une ambiance solennelle avec des bougies allumées déposées au nom de celui qui a toujours supporté les différentes activités de la BGCL. Des airs bien agrémentés ont retenti. Des larmes ont coulé. Et des allocutions ont fusé. Adieu Thierry Gardère!

Réagir à cet article