Tremblement de terre du 12 janvier

La FMP : la seule entité de l’UEH à se relever 7 ans après

Après sept ans, la Faculté de médecine et de pharmacie (FMP) est de nouveau debout. Un building flambant neuf de teint jaune s’impose à la rue Oswald Durand. Financée par l’USAID d’un montant évalué à plus de 22 millions de dollars, cette construction répond aux normes parasismiques et anticycloniques.

Publié le 2017-01-11 | Le Nouvelliste

National -

Ce 12 janvier marque déjà sept ans depuis que le tremblement de terre de 2010 a emporté des vies humaines et des biens matériels. Les séquelles de ce séisme meurtrier sont encore là, présentes quotidiennement dans nos vies. Terrassée à 80%, l’Université d’État d’Haïti, sept ans après, n’arrive toujours pas à se débarrasser du fantôme de ce cataclysme qui a endeuillé ce secteur. Si la quasi-totalité des entités de l’UEH reste encore à genoux, la Faculté de médecine et de pharmacie, quant à elle, se relève. Elle est la seule des 11 entités de l’UEH qui est de nouveau debout. Au 89, à la rue Oswald Durand, un bâtiment qui compte deux étages répartis sur trois ailes, s’impose. Les travaux de reconstruction ont débuté en juin 2014 et sont exécutés par la firme taïwanaise Tseng Consulting Group INC. C’est un projet conçu par l’uiversité dont le financement a été discuté entre l’Agence américaine de l’aide au développement(USAID) et le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP). Le complexe de la Faculté de médecine et de pharmacie abrite des salles de laboratoires pour permettre aux étudiants de réaliser des travaux pratiques, des salles de cours très spacieuses et de préparation ainsi que des dizaines de bureaux. Selon les responsables, cet ouvrage obéit aux normes internationales de construction. Il est doté de ce qui se fait de mieux en matière d’architecture et d’urbanisme. Il est accessible aux personnes souffrant de déficit moteur. « On a tenu à ce qu’il soit accessible à tout le monde », a confié l’un des ingénieurs ayant travaillé sur le projet. L’ouvrage n’est pas encore remis à la direction de la faculté. Les travaux de la construction physique du bâtiment sont achevés mais les travaux d’électrification et de plomberie ne sont pas encore terminés. « La firme chargée de réaliser ces ouvrages est encore sur le terrain. Elle met les dernières touches », informe un ingénieur rencontré à la FMP sous couvert de l’anonymat. En dépit de cela, les cours commencent. « Il y a trois jours depuis que les cours ont débuté, comme une coïncidence, trois jours avant la date du 12 janvier où le tremblement de terre a détruit les bâtiments de la faculté », a témoigné un membre de la direction, expliquant que tous les équipements de bureautique et le matériel de laboratoire ne sont pas encore installés. L’aménagement des salles se fait progressivement. Ce 11 janvier, en raison du fait que les salles ne sont pas encore identifiées, on a vu des professeurs se perdre, des étudiants qui ne savent pas où s’orienter. « C’est compréhensible, c’est la première semaine, tout n’est pas encore mis en ordre », admettent les étudiants. Si les étudiants de la FMP, d’un côté, se réjouissent d’avoir un nouveau bâtiment pour suivre les cours, ils se plaignent cependant de l’absence d’un espace récréatif. « Il fallait prévoir un espace de jeux. L’université n’est pas qu’étude », a fait remarquer Ernst Visaint, un ancien étudiant en pharmacie qui se souvient de l’espace de jeu aménagé dans le premier bâtiment. « Comment on va résoudre le problème récurrent de la faculté, celui de la carence d’équipements et de matériels », est la principale préoccupation de Mackenley Pierre-Louis, étudiant en internat. « Un nouveau bâtiment est toujours la bienvenue, mais l’essentiel c’est de se doter de matériels pour faciliter l’apprentissage », a-t-il indiqué. Avec cette construction, désormais les 800 étudiants de la FMP (les trois départements inclus : médecine, pharmacie et biologie médicale) vont partager le même espace avec ceux de l’École nationale des infirmières de Port-au-Prince (ENIP).

Réagir à cet article