Une trentaine d'Award pour le HMI

Publié le 2017-01-10 | Le Nouvelliste

Ticket Mag -

Ce samedi 7 janvier 2017 au Miramar Cultural Center, des invités et quelques artistes étaient présents pour la première édition du Prestigious Haitian Music Award. Une cérémonie ayant pour but de récompenser annuellement les meilleurs groupes, artistes et techniciens de la musique haïtienne selon le vœu des organisateurs. Quelques problèmes dans l’organisation, des critiques par rapport à la nomination de certaines personnes et des prix qui leur sont décernés mais dans l’ensemble beaucoup se plaisent à reconnaître que l’initiative est utile, devrait être maintenue mais revue et corrigée pour l’an prochain. En cette soirée du samedi 7 janvier 2017, il souffle un vent froid sur Miramar et une fine pluie balaie la ville. La veille, il y a eu une fusillade à l’aéroport de Fort Lauderdale et les vols en ce jour se sont retrouvés chamboulés. Est-ce à cause de l’humeur du temps ou de cette fusillade mais à cinq heures, très peu de convives sont présents. Si bien que cette cérémonie prévue pour 5 heures de l’après-midi commence inévitablement avec du retard. Parmi le public peu nombreux installé dans cette salle du Miramar Cultural Center lorsque débute la soirée, on compte des membres de la diaspora haïtienne mais aussi certains qui viennent d’Haïti. Au nombre des personnalités on retrouve la sénatrice Daphnée Cambell, Darline Ribbs, Commissionner de Miramar, le Dr Smith Joseph, maire de North Miami, l’ex-Premier ministre haïtien Laurent Lamothe sans oublier l’animateur Joe Damas atteint d’un cancer des poumons. Mais plusieurs artistes, quoique nominés, sont aux abonnés absents. Au fil des minutes qui s’égrènent entre show et intermèdes musicaux de certains artistes invités, le public découvre les récipiendaires des awards qu’un jury prévu à cet effet et les votes du public ont servi à désigner. Le spectacle a du mal à tenir en haleine. Rien de bien extraordinaire, ni de bien prestigieux. D’ailleurs, certaines prestations laissent carrément à désirer. Celle de Lendy Milien par exemple. Il aurait même été plus intéressant de demander à certains artistes récipiendaires de se produire en live de préférence. Cela, à coup sûr, aurait satisfait le public présent dans cet amphithéâtre et apporté de la chaleur à cette soirée que les animateurs ont du mal à relever. Si certains choix sont jugés justes, tous cependant ne font pas l’unanimité. Et bien entendu, sur la toile, les commentaires ont foisonné. Des commentaires auxquels les catégories désignées sur le site (www.haitianmusicawards.info) et les inscriptions sur les trophées remis ont prêté le flanc. Car, quand un award de Top konpa female artist revient à Rutshelle ou que le Top Konpa Live Broadcast va à Carel Pèdre, ou que le ministère de la culture décerne le Top Konpa TV Host à Junior Rigolo ceci est plus que contestable. Non au regard du mérite des gens mais surtout en ce qui a trait à leur place dans la catégorie en question. Les erreurs identifiées dans les inscriptions sur les trophées n’auraient pas dû se produire et doivent être revues pour l’an prochain. 14 personnalités ont été honorées et une trentaine de prix ont été remis. Mais à l’évidence, il a manqué à cette soirée du spectacle. Une cérémonie de remise de prix requiert beaucoup d’éclat et bien sûr du faste. Ce qui faisait défaut. L’absence de certains des récipiendaires, -dont certains ne se sont pas fait remplacer- est aussi à déplorer. Cependant, il est un fait certain que des initiatives de ce genre devraient être encouragées. D’autant plus que pour leur première édition, le staff organisateur a pu compter sur le support de personnes de référence dans le milieu et même sur celui le ministère de la Culture en Haïti.

Réagir à cet article