2017 ka pi bèl si w ret pozitif !

Il n’y a aucun doute que le stress, les inquiétudes, la négativité et l’angoisse constituent des « poisons émotionnels » qui nuisent à notre santé. En ce début de la nouvelle année, Village Santé se propose par cette entrevue avec le psychologue Wilcox Toyo de vous aider à vous armer de positivité pour une année 2017 sans stress, sans angoisse ni frustrations vaines.

Publié le 2017-01-09 | Le Nouvelliste

Village Santé -

Village Santé : Comment être positif ? Wilcox Toyo : Être positif est un état d’esprit et un style de vie. La positivité est un peu comme un muscle. Si vous ne l’entraînez pas, il va logiquement rester faible, très faible des fois. Au contraire, si vous l’entraînez et que vous l’exercez régulièrement, ce muscle va se fortifier, s’affermir et votre aptitude à être positif et à penser plus positivement va s’accroître. V.S : Quels sont les effets de la positivité, c'est-à-dire du fait d’être positif, sur le cerveau, l'humeur et le comportement ? W.T : D’abord, il faut dire que garder sa positivité permet à la personne de vivre plus longtemps et en meilleure santé. Les gens qui sont satisfaits de ce qu’ils possèdent vivent plus longtemps que ceux qui se font des soucis tout au long de leur vie. La positivité permet aussi de garder une bonne humeur, rend le cerveau plus productif, et génère un comportement altruiste, car le bonheur est contagieux. V.S : Comment faire face à la négativité ambiante ? Moyens et techniques ? W.T : Eh bien, pour faire face à la négativité ambiante, il faut : 1- Prendre conscience de sa négativité et travailler là-dessus 2- Éviter de ressasser les mauvaises choses et ignorer celles qui sont négatives 3- Éviter d’exagérer des petits problèmes auxquels nous faisons face 4- Ne pas rester seul quand ces idées nous envahissent. Approcher des gens positifs qui ont un regard assuré des choses et de la vie. 5- Pouvoir reprendre le contrôle de soi, rechercher sa maîtrise. Ce n’est pas aux choses négatives de vous diriger, mais à vous de diriger votre esprit. Le conducteur, c’est vous ! V.S : Être positif relève d'une décision personnelle, comment prendre la décision et surtout comment la maintenir ? W.T : Les pensées négatives épuisent et fatiguent le cerveau. Il ne sera pas facile de les combattre. Nous avons plus de 40 000 pensées par jour. Certaines d’entre elles viennent de l’intérieur et d’autres de l’extérieur. Celles venant de l’intérieur sont souvent difficile à gérer, mais il est très facile d’agir sur les pensées négatives qui viennent de l’extérieur. Il suffit de prendre la décision de les combattre. A force de les livrer bataille, il y aura toujours un bruit de fond dans votre esprit… Mais si vous décidez de les vaincre, le style de vie est à modifier et il faut garder sa ténacité. C’est à nous de leur donner des rôles soit de personnage principal soit celui de figurant. V.S : Conseils généraux à la population pour une année en bonne santé mentale. W.T : Pour rester ou avoir une bonne santé mentale pour l’année 2017, il faut être une personne positive. Pour être une personne positive, il faut d’abord, manger sain, boire sain, dormir suffisamment, et aborder des gens positifs. Les individus qui ont eu une enfance tourmentée sont plus susceptibles d’être perturbés par des pensées négatives. Mais avec de la pratique, ils peuvent arriver à chasser ces vieux démons. Il faut aussi sortir de l’oisiveté, se donner des activités (faire du bénévolat) même si on ne travaille pas. Et les gens heureux transféreront leur bonheur à vous pendant que vous ferez de même.

Réagir à cet article