Des nouvelles de Serena Williams et d’Ana Ivanovic

L’oeil rivé/ L’oreille tendue

Publié le 2017-01-09 | Le Nouvelliste

Sport -

Carnet rose : Serena Williams, célèbre championne de tennis, va se marier. L’annonce a été faite par elle le jeudi 29 décembre 2016. Le fiancé, Alexis Ohanian, est le créateur de plusieurs sites Internet et le cofondateur du site Reddit. Nous ne nous attardons pas sur le « success story » de l’heureux élu, étant de ceux qui croient que le talent doit être récompensé, d’une part, et d’autre part, le concepteur d’une innovation doit en recueillir les fruits. Nous préférons relever que la compagnie de l’autre est recherchée et qu’on peut difficilement traverser le temps dans l’esseulement. À 35 ans, Serena va se faire passer la bague au doigt. Pourtant, comme pour le Suisse Roger Federer, 34 ans, elle ne compte pas encore remiser la raquette. Parviendra-t-elle, si elle reste pour deux ultimes saisons sur le circuit professionnel, à concilier son « futur » rôle d’épouse et joueuse active ? La Serbe Ivanovic fut championne de Roland Garros en 2008. À son égard, la voyant évoluer sur le court par la magie du petit écran, j’éprouvai l’envie d’une revendication de paternité. Pour ne rien vous cacher, je l’ai toujours considérée comme étant ma fille. Mais les gènes ne sont pas toujours exportables, et la naissance d’un être humain, fruit du hasard, je me contente d’être l’un de ses fans. Le vendredi 30 décembre 2016, à l’annonce qu’elle se retirait à seulement 29 ans du circuit professionnel, pour cause de blessure récurrente, j’éprouvai un sentiment diffus de nostalgie et de regret. Heureusement que cela n’alla pas jusqu’au choc. Tout au moins de la surprise. Ainsi donc, comme pour le Suédois John Borg qui avait pris sa retraite à 26 ans en pleine gloire, Ana Ivanovic jette l’éponge. Elle avait démarré très jeune sur le circuit : 14 ans. Les exigences du tennis professionnel ont eu raison de sa musculature. Effectivement, elle a toujours paru frêle. Alors, faut-il être musclée comme Serena pour tenir le rythme et effectuer un long parcours ? Il faut croire. En tout cas, la grâce et la candeur d’Ana vont nous manquer.

Réagir à cet article