La culture haïtienne dans le monde

Haïti internationale Lisez ponctuellement dans cette rubrique des informations sur les événements culturels qui concernent Haïti. Si vous êtes de passage dans ces villes du monde, faites honneur au pays.

Publié le 2017-01-04 | Le Nouvelliste

Culture -

Le 5 janvier à Paris, soirée poétique avec Anthony Phelps, lauréat du 27e prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde 2016 qui lui a été attribué pour l’ensemble de son œuvre. Poète et romancier, Anthony Phelps est, avec René Depestre et Frankétienne, l'un des aînés de cette littérature haïtienne. Son nom est inséparable du mouvement «Haïti littéraire» fondé au début des années soixante avec René Philoctète et Davertige. Le poète, après avoir été emprisonné en Haïti, s’est exilé à Montréal où il devient journaliste et développe une œuvre littéraire fondamentale. Sa célébrité est inséparable du recueil de poésie, Mon pays que voici publié en 1968. En 2016, les Éditions Bruno Doucey ont publié l’anthologie de poésie Nomade je fus de très vieille mémoire et le recueil Je veille incorrigible féticheur. À 19 h, Maison de l’Amérique latine, 217 Bd St-Germain, 75007 Paris Le 6 janvier à Paris, soirée musicale et concours d’élégance Mister Haïti avec aux platines DJ Skety et une invitée surprise. De 21 h à l’aube, Salons Etoile de Villiers, 17 avenue des Entrepreneurs, 95400 Villiers-le-Bel, informations : 07 81 96 53 60, billets 25 ou 35€. Jusqu’au 14 janvier à Paris, théâtre « Saint-Lazare Végas » avec, entre autres, le comédien Jude Joseph, comédie d’Emmanuel Dupuis, mise en scène de Christophe Grivois. C’est l’histoire de deux hommes qui ont élu domicile gare St -Lazare devant un photomaton, une comédie de fin du monde dans une drôle de gare avec un photomaton doué de pouvoirs inconnus. A 19 h 45, l’Essaïon, 6 rue Pierre au Lard, 75004 Paris, places 15 ou 20€, durée 1 h 10, réservations 01 42 78 46 42. EXPOSITIONS EN COURS Jusqu’au 4 janvier à St-Malo, exposition vente de fers découpés dont le bénéfice sera reversé au collectif « Lambi-Haïti » en solidarité avec les victimes de l’ouragan Matthew. Il y est possible de découvrir les œuvres d’une vingtaine d’artistes haïtiens, peintres et sculpteurs de bosmétal, parmi lesquels Brunet, Dieuseul, Hyppolite, Isemorin, Jean Louisius, Jean-Pierre Ernst, Joseph Sondy, Joël, Jean Walton, Lebrun, Magi, M. Etienne, Vixamar, Willème…. Galerie Les Naufragés, 4 bis rue St Thomas, 35400 St Malo lesnaufragesdutemps.fr Jusqu’au 15 janvier à Paris, exposition vente de la galerie Jean Jacques Mandel qui présente une collection exceptionnelle d’art haïtien et africain avec des fers découpés vaudous anciens dont des Liautaud introuvables, un grand tableau de Wilson Bigaud, un Bizango de Dubréus Lhérisson et un tableau de Préfète Duffaut (collection Charles Najman) et bien d’autres merveilles... Montmartre aux artistes, 189 rue Ordener, 75018 Paris, atelier Eric Dartois, uniquement sur rendez-vous au 06 03 12 49 11 jeanjacques.mandel@gmail.com ; facebook.com/Galerie-Jean-Jacques-Mandel Jusqu’au 29 mai à La Rochelle, exposition « Haïti une île sous le vent de l’histoire » de drapô haïtiens d’après les dessins de William Adjété Wilson, artiste franco-togolais. Cette exposition de 25 drapô est le fruit de la collaboration menée depuis 2013 entre W Adjété Wilson et Valentin Valris, issu d’une grande famille d’artisans, connus pour leur technique du perlage à partir de paillettes et de perles de verre fixées sur la toile. Ces tentures racontent les temps forts de l’histoire de la première République noire. L’objectif est aussi de reconstruire l’atelier de Valentin détruit par le séisme et de fournir un travail régulier aux artisans. À signaler chez Gallimard Jeunesse la parution fin 2015 d’ « Haïti une île sous le vent », un album jeunesse de W Adjété Wilson qui retrace l’histoire d’Haïti en mots et en images, illustrée par des drapô. Musée du Nouveau Monde, 10 rue Fleuriau, 17000 La Rochelle, jusqu’au 29 mai, catalogue 20€, williamwilson.fr/haiti-lile-sous-le-vent-de-lhistoire PARUTIONS Calendrier de Jimmy Jean-Louis Le comédien haïtien vient de faire paraître le calendrier « Jimmy Jean-Louis Calendar 2017 by Marc Baptiste » au bénéfice de l’association «Hollywood Unites For Haiti» qu’il a fondée en 2008 afin d’aider les jeunes défavorisés. Après avoir été danseur et mannequin, Jimmy Jean Louis est devenu comédien et s’est installé à Los Angeles. Il a obtenu le rôle principal dans «Le journal d'un homme noir fatigué» et René "l'Haïtien" dans la série télévisée "Heroes". Il a incarné Toussaint Louverture dans le téléfilm réalisé par Philippe Niang. Marc Baptiste est un photographe international né en Haïti qui réside aux États-Unis. Prix unique à la vente de 20€ DIVERS APPEL À CANDIDATURES pour thèses en doctorat Depuis 2005, un prix du Comité national pour la Mémoire et l'Histoire de l'Esclavage CNMHE récompense une thèse en sciences sociales et humaines portant sur l’histoire de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions ou sur leurs conséquences aujourd'hui. Les docteurs ayant soutenu leur thèse entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2016 sont invités à se porter candidats pour le prix CNMHE-2017 doté de 7 000 € avant la date limite du 15 février 2017. cnmhe.fr/spip.php?article1195

Réagir à cet article