FÊTEZ ET RESTEZ EN SANTÉ

ÉDITORIAL Oui, on peut fêter comme s’il n’y avait pas de lendemain, s’amuser comme des fous et ne rien faire pour autant qui altère notre santé. Et ce n’est pas aussi difficile que cela semble l’être.

Publié le 2016-12-19 | Le Nouvelliste

Village Santé -

À l’époque des fêtes, il est normal de sortir plus souvent et de s’amuser plus que d’habitude. Ce qui est dommage par contre ce sont ces excès que nous faisons parfois durant ces moments-là et qui nous mènent à poser des actions malheureuses que nous regretterons une fois l’euphorie des fêtes passée. Besoin de défoulement?? C’est humain. Mais pourquoi ne pas se défouler à petites doses toute l’année?? Allez danser, faites du karaoké, pratiquez un sport intense, acceptez et exprimez votre colère, déclarez votre flamme sans peur d’être rabroué(e), mangez régulièrement des choses que vous aimez… N’attendez pas ces deux ou trois périodes de l’année pour décider enfin de vivre (provisoirement en plus), et retourner quelques jours après, la tête basse dans une routine désolante et «?refoulante?». Parce que le problème est que quand on aborde les périodes de fête fin d’année, carnaval, etc. comme LE DÉFOULEMENT de l’année, un «?laparad lage?» ponctuel, on a tendance à faire des excès… trop d’excès. Sentir le besoin d’être saoul au point de perdre contrôle, vous battre avec les autres, ou commettre de grosses imprudences comme conduire en état d’ivresse, ou encore avoir des relations sexuelles non protégées sont des comportements qui peuvent mener à de terribles conséquences. S’empiffrer au buffet soir après soir, au point de regagner les 10 livres perdues ces trois derniers mois au prix de tellement de discipline, quel gâchis?! Décider d’arrêter systématiquement de faire des exercices, sous prétexte qu’ «?on est en décembre?» alors que l’horaire de vos exercices n’interfère en rien avec vos activités festives, quel raisonnement limité?! Évitons l’empâtement de fin d’année, les remords qu’amènera un accident déplorable, évitons la grossesse non désirée et l’infection sexuellement transmissible qui ne nous quittera plus. Dansez, socialisez, flirtez, oubliez les problèmes pour un moment, ayez toujours avec vous des préservatifs (sait-on jamais??), désignez à chaque sortie un chauffeur qui restera sobre. Limitez l’alcool que vous ingérez, mangez à votre faim, des aliments qui vous vont bien. Et puis, n’oubliez pas que la nourriture sera toujours là, vous n’êtes pas à votre dernier repas. N’oubliez pas non plus que pour un meilleur équilibre psychique et physique, il est possible de se défouler (sainement) toute l’année. Au nom de tout le staff de Village Santé, je vous souhaite d’heureuses fêtes et une année 2017 pleine de vitalité, de projets, de hobbies gratifiants, d’amour de soi et, bien sûr, de Santé?!

Réagir à cet article