Des résolutions pour la fin de l’année ?

Habituellement, nous choisissons le début de la nouvelle année pour prendre des décisions de changement pour soi-même. Nous nous faisons toutes sortes de promesses. En fait, la plupart des gens abandonnent dans les semaines qui suivent et oublient même qu’ils avaient pris des engagements envers eux-mêmes. Si vous êtes dans cette situation, pas la peine de vous blâmer, vous êtes un être humain tout à fait normal !

Publié le 2016-12-19 | Le Nouvelliste

Village Santé -

Une des raisons principales pour laquelle la plupart d’entre nous se retrouvent dans cette position année après année, c’est parce que nous nous reposons uniquement sur notre motivation pour nous permettre de changer, alors que la motivation va nous permettre de commencer, mais c’est notre capacité à développer de nouvelles habitudes qui va nous permettre de continuer. Généralement, les humains veulent changer ou améliorer quelque chose au niveau de trois grandes catégories : leur situation financière ; leur situation amoureuse ou relationnelle ; et le poids de leur corps ou leur look ; ou, pour être plus positif, leur santé. Quel que soit ce que nous voulons changer, cela demande généralement des changements dans tous les aspects de notre vie. Par exemple, la plupart des gens qui décident de maigrir reprennent le poids dans l’année qui suit le grand régime. Pourquoi ? Parce qu’elles ont fait un régime physique, mais n’ont fait aucun travail au niveau psychologique et émotionnel. Tout changement demande un travail au niveau cognitif, comportemental et émotionnel. Avant de déterminer des buts pour la prochaine année, une des premières choses à faire c’est un bilan. En se posant ces questions : « Où est-ce que je suis dans ma vie à la fin de cette année ? Est-ce que j’ai réalisé les buts fixés ? Qu’est-ce qui a marché ? Qu’est-ce qui est toujours un défi à relever ? » Une fois le bilan établi, la prochaine étape est de rêver. De se projeter dans l’avenir. Comment je veux être dans trois ans ? Comment je veux que ma vie/ma situation financière/ma santé/… soit dans trois ans ? Certains se rebellent à cette idée. Trop de temps ! Regardez en arrière et essayez de compter le nombre de fois et d’années où vous avez pris ces types de résolutions et que vous vous êtes dit que cette année sera la bonne. Essayez une nouvelle approche, une approche plus souple et plus à plus long terme. Utiliser votre imagination, votre créativité. Une fois le rêve identifié, prenez le temps de l’écrire en s’assurant d’être assez spécifique. Exemple : But final : Je veux que ma famille et moi soyons en sécurité. But intermédiaire : Je veux entrer dans MA maison en décembre 2019. Une fantaisie, fort heureusement, n’a pas à être réaliste : ne vous donnez pas de limites au moment de rêver. Une fois votre rêve identifié, maintenant, utilisez votre logique, votre pragmatisme pour mettre en place un plan d’action, un plan de changement de comportement. Quelles sont les actions que vous devez mettre en place aujourd’hui ? Cette semaine, ce mois-ci qui vous permettront de vous rapprocher de votre but ? La patience envers soi-même et la persistance dans la mise en place de votre plan d’action, c’est ce qui va vous permettre de réussir. Deux autres qualités sont nécessaires : le courage de faire face aux changements, aux frustrations qui viennent avec les changements obligatoires ; et l’honnêteté envers soi-même. Changer, grandir, améliorer sa vie demandent de faire des choix, des sacrifices. La première personne qui doit changer c’est vous. Si vous voulez être propriétaire de votre maison d’ici 2019, vous devez accepter de mettre en place de nouvelles stratégies par exemple pour gagner plus d’argent. Ceci peut demander au début de travailler plus, de fréquenter moins les amis, de faire des économies, donc de ne pas acheter autant de vêtements par exemple, ou d’offrir des cadeaux moins chers, afin d’avoir des économies qui vous permettront de faire un prêt bancaire ; de faire l’effort de chercher un travail qui paie mieux, ou d’investir dans des séminaires sur les finances personnelles, le leadership personnel, donc de sortir de votre zone de confort. Oui, il y aura des frustrations… Donc il vous faut aussi identifier de façon spécifique les retombées positives, les avantages de changer de comportement. Exemple : visualisez comment vous vous sentirez le premier soir ou vous dormirez dans votre maison, la joie, la fierté, le bonheur d’avoir accompli cette étape de votre vie. Le faire de manière très spécifique, penser à la couleur de la chambre, l’odeur de la peinture fraîche, etc. Pour augmenter vos chances de réussir, le mieux serait de vous réserver un temps tous les matins pour faire cette visualisation, afin que chaque jour, vous ne perdiez pas de vue vos objectifs et les raisons pour lesquelles vous vous imposez une nouvelle façon de fonctionner. Si vous n’arrivez pas à faire ce travail seul, travailler avec un consultant en développement personnel et professionnel, peut être aussi un super avantage pour vous permettre de rester focalisé. Il est mieux d’avoir un grand but à la fois. Comme le changement doit être holistique (c’est-à-dire atteignant votre vie de façon globale), vous pouvez voir comment les autres buts peuvent être des objectifs d’étapes à votre but final. Béatrice Dalencour Turnier KASIK/ Village Santé

Réagir à cet article